* * * * * * * * * * * * * * * * ACTUALITES * * * * * * * * * * * * * * * *

cliquez ici

La restauration est chiffrée à 35000 €.

Seul écrit de saint Yves qui détaille les dispositions juridiques prises pour la chapelle construite en 1293. Mélange subtil de droit breton et romain, il garantit une non aliénation de l’édifice à perpétuité. [ARESYMT Restauration église saint Yves – Minihy]
Ce contenu a été publié dans Vie de l'association. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.